Biographie

De L'aprés-midi d'un faune à Pelléas

1894

10 janvier
Debussy entre à la Société des auteurs (SACEM), parrainé par André Messager et par l'éditeur Georges Hartmann qui éditait sous le prête-nom d'Eugène Fromont et qui va jouer un rôle providentiel dans la vie de Debussy.

février
Debussy fréquente le salon de Marguerite de Saint Marceaux (100, boulevard Malesherbes).

février, mi-mars
Mme Escudier, belle-mère d'Ernest Chausson, organise chez elle une série de dix séances wagnériennes commentées par Debussy au piano. Debussy n'assurera que cinq séances : premier acte et dernier acte de Parsifal, deuxième acte du Crépuscule des Dieux, dernier acte de Tristan.

mi-février
Debussy termine la composition du premier acte de Pelléas et Mélisande.

17 février
Première audition de deux Proses lyriques « De fleurs » et « De soirs » à la Société nationale de musique par Thérèse Roger et l'auteur.

Debussy annonce ses fiançailles avec la chanteuse Thérèse Roger.

1er mars
Festival Debussy à Bruxelles, à la Libre Esthétique : Quatuor, La Damoiselle élue et deux Proses lyriques par Thérèse Roger et Debussy au piano. Debussy écrira qu'elle « a chanté comme une petite fée. »

mi-mars
Des lettres anonymes dénonçant la liaison de Debussy avec Gaby Dupont ainsi que des dettes contractées, provoquent la rupture des fiançailles avec Thérèse Roger. Elles entraînent aussi la fin de ses relations avec Ernest Chausson.

été
Debussy travaille au troisième acte de Pelléas et Mélisande et entame la composition des Nocturnes, trois morceaux pour violon et orchestre qu'il destine à Eugène Ysaÿe.

automne
Amitié avec Ernest Le Grand, élève de la classe de Massenet : chaque dimanche, il vient chez Debussy jouer à quatre mains. Ils fréquentent la boutique de l'éditeur de musique Émile Baudoux (boulevard Haussmann) où ils rencontrent Florent Schmitt et Charles Koechlin.

hiver
Composition des Images [oubliées] pour piano, dont la dédicataire est Yvonne Lerolle. La seconde de ces trois pièces pour piano, Sarabande, deviendra le n° 2 de Pour le piano.

Premières mesures autographes du Prélude à l'après-midi d'un faune [© BnF]

22 décembre
Première audition du Prélude à l'après-midi d'un faune à la Société nationale de musique, salle d'Harcourt, sous la direction de Gustave Doret : l'œuvre est bissée.

1895

Portrait de Pierre Louÿs [© BnF]

printemps
L'amitié avec Pierre Louÿs se renforce. Divers projets sont échafaudés : Cendrelune (scénario mis au point en mai), Œdipe à Colone, Aphrodite. Pendant ce temps, Debussy travaille toujours à Pelléas.

août
L'opéra Pelléas et Mélisande est achevé. Debussy en offre le brouillon d'orchestre à Henry Lerolle. Les Proses lyriques sont publiées chez Fromont.

septembre
Il travaille à un livret sur La grande Bretêche de Balzac, mais ce projet sera sans suite.

L'éditeur Georges Hartmann octroie à Debussy une rente mensuelle de 500 francs.

13 et 20 octobre
Prélude à l'après-midi d'un faune aux Concerts Colonne, sous la direction d'Édouard Colonne : l'accueil est très réservé.

1896

janvier
Avec Pierre Louÿs, nouveau projet, Daphnis et Chloé, qui n'aboutira pas.

février
Publication de la Sarabande (futur n° 2 de Pour le piano).

Pour des raisons alimentaires, Debussy reprend les séances wagnériennes hebdomadaires, cette fois chez Mme Godard-Decrais (rue d'Aguessau).

mai
Nouveau projet avec Pierre Louÿs : La Saulaie.

octobre
Debussy projette d'achever La Saulaie en décembre, mais cela restera sans suite.

novembre
Il renonce à composer les trois Nocturnes pour violon et orchestre destinés à Eugène Ysaÿe et rompt ses relations amicales avec ce dernier.

1897

2 février
Debussy assiste au banquet offert à Mallarmé pour célébrer la publication des Divagations. Il y fait la connaissance de José-Maria de Hérédia.

février
Gaby tente de se suicider.

20 février
Première audition de l'orchestration réalisée par Debussy l'année précédente des Gymnopédies n° 1 et n° 3 d'Erik Satie, salle Érard, à la Société nationale de musique, sous la direction de Gustave Doret.

juin
Début de la composition des Trois Chansons de Bilitis avec « La Flûte de Pan » puis « La Chevelure » sur des poèmes de Pierre Louÿs.

avril
Debussy parle de suicide dans une lettre à Pierre Louÿs.

décembre
Début de la composition des Nocturnes pour orchestre.

1898

Debussy dans la maison de famille des Fontaine à Mercin, Aisne, où il passa plusieurs fois des vacances [© BnF]

avril
Composition de deux des Trois Chansons de Charles d'Orléans écrites pour la chorale familiale de Lucien Fontaine : « Dieu ! qu'il a fait bon regarder » et « Yver, vous n'estes qu'un vilain ».

printemps
Mademoiselle Worms de Romilly devient son élève. Debussy et René Peter mettent en chantier une « satire dramatique » intitulée Frères en art ou F.E.A. : trois tableaux nous sont parvenus.

mai
Premiers contacts avec André Messager et Albert Carré, directeur de l'Opéra-Comique au sujet de Pelléas et Mélisande.

mai-septembre
Composition de Nuits blanches, deux mélodies sur ses propres textes, qu'il considère bientôt comme le second cahier des Proses lyriques.

fin d'année
Rupture avec Gaby Dupont.

1899

janvier
Debussy s'installe au 58, rue Cardinet, à Paris.

avril
Début de la liaison avec Marie-Rosalie Texier, dite Lilly.

15 mai
Mariage de Pierre Louÿs avec Louise de Hérédia.

2 juin
Envoi à Georges Hartmann des épreuves corrigées des Chansons de Bilitis.

10 juin
Mort d'Ernest Chausson.

Debussy et Lilly Texier qui devint son épouse en octobre 1899 [© BnF]

19 octobre
Mariage de Debussy et Lilly Texier avec pour témoins Pierre Louÿs, Erik Satie et Lucien Fontaine.

Debussy achève les Nocturnes.

1900

février
Publication des Nocturnes chez Fromont.

mars
Debussy travaille à copier Pelléas et Mélisande pour l'Opéra-Comique et met au point la partition chant-piano.

10 mars
Première audition de la Tarentelle styrienne (1890) par Lucien Wurmser à la Société nationale de musique.

17 mars
Première audition des Chansons de Bilitis par Blanche Marot et Debussy à la Société nationale de musique.

23 avril
Mort de l'éditeur Georges Hartmann.

22 juin
Le Quatuor Hayot joue le Quatuor à cordes à la seconde séance officielle de l'Exposition universelle.

14-23 août
Lilly Debussy est hospitalisée.

23 août
La Damoiselle élue est interprétée lors du septième concert de l'Exposition universelle, sous la direction de Paul Taffanel avec Blanche Marot (la damoiselle) et Laure Beauvais (la récitante).

Debussy se lie au groupe des « Apaches » : Maurice Ravel, Ricardo Viñes, Lucien Garban, etc.

9 décembre
Première audition des deux premiers Nocturnes aux Concerts Lamoureux, sous la direction de Camille Chevillard.

1901

7 février
Première audition de la musique de scène des Chansons de Bilitis de Pierre Louÿs.

printemps
Amitié nouvelle avec l'écrivain Paul-Jean Toulet.

avril
Debussy confie la réduction pour deux pianos des Nocturnes à Maurice Ravel, Lucien Garban et Raoul Bardac.
Il devient critique musical de la Revue Blanche (il y renoncera en décembre de la même année). Il achève une suite de trois pièces intitulée Pour le piano et compose Lindaraja pour deux pianos.

printemps
La présidente de l'Orchestral Club de Boston, Elisa Hall, commande à Debussy une Rapsodie pour saxophone, à laquelle il travaillera surtout en 1903.

3 mai
Debussy reçoit d'Albert Carré l'engagement écrit de faire jouer Pelléas et Mélisande à l'Opéra-Comique.

30 mai
Maeterlinck presse Debussy de confier le rôle de Mélisande à Georgette Leblanc sa compagne.

1er juillet
Debussy invente le personnage de Monsieur Croche.

La maison que louèrent Claude et Lilly Debussy à Bichain, village de l'Yonne où ils séjournèrent trois étés successifs (1901, 1902, 1903) [© Centre Debussy]

août
Premier séjour à Bichain dans l'Yonne, auprès des parents de Lilly Texier.

27 octobre
Première audition intégrale des Nocturnes aux Concerts Lamoureux, sous la direction de Camille Chevillard.

30 novembre
Ricardo Viñes joue chez Debussy sa suite Pour le piano : c'est le début d'une collaboration qui durera dix ans.

fin d'année
Debussy débute l'orchestration de Pelléas et Mélisande.

1902

11 janvier
Première audition de Pour le piano (« Prélude », « Sarabande » et « Toccata ») par Ricardo Viñes à la Société nationale de musique, salle Érard.

13 janvier
Début des répétitions de Pelléas et Mélisande à l'Opéra-Comique. Pendant trois mois, Debussy y assiste pratiquement chaque jour.

février
Conflit public entre Debussy et Maeterlinck à propos du choix de Mary Garden pour le rôle de Mélisande.

13 avril
Maeterlinck publie dans Le Figaro une lettre dans laquelle il souhaite à Pelléas et Mélisande « une chute prompte et retentissante »

Pelléas et Mélisande, décor de Lucien Jusseaume pour l'Acte I [© BnF]

30 avril
Première audition de Pelléas et Mélisande avec Mary Garden, Jean Périer et Hector Dufranne, sous la direction d'André Messager. La partition chant-piano paraît début mai, la partition d'orchestre attendra 1904.

17 mai
Première représentation à Paris du Crépuscule des dieux de Wagner, sous la direction d'Alfred Cortot au Théâtre du Château d'Eau.

juin
Debussy commence à travailler sur le conte d'Edgar Poe, Le Diable dans le beffroi.

12-20 juillet
Premier voyage à Londres à l'invitation d'André Messager. Il assiste à une représentation d'Hamlet de Shakespeare avec Mary Garden.

24 juillet-15 septembre
Deuxième séjour à Bichain.

30 octobre
Reprise de Pelléas et Mélisande à l'Opéra-Comique pour dix représentations jusqu'au 6 janvier 1903.

Debussy fait la connaissance de Louis Laloy qui vient de publier un article sur Pelléas et Mélisande dans La Revue musicale. Il ressent le besoin de faire à nouveau de la critique.